Imaginons le monde autrement

  • On 31 juillet 2019

Dans le contexte actuel des changements climatiques et de la crise environnementale, les initiatives pour la planète continuent sans cesse de croitre. Les grandes villes, tout comme les campagnes, mettent en œuvre des projets de sensibilisation et d’action pour l’environnement. La Péninsule acadienne, milieu rural voisin de la Gaspésie, de l’autre côté de la Baie-des-Chaleurs, a notamment plusieurs initiatives en cours pour créer un environnement sain pour les générations futures. 

En novembre 2015, à la veille des négociations pour le Sommet climatique de Paris, s’est déroulée la marche mondiale pour le climat, la COP 21. Suite à la participation à cette marche à Inkerman dans la Péninsule acadienne, un groupe de citoyens engagés s’est réuni pour brasser des idées et imaginer une nouvelle vision du développement de leur territoire. C’est à partir de cette rencontre qu’est né le collectif citoyen Imaginons la Péninsule acadienne autrement (IPAA). Depuis, l’organisme a plusieurs réalisations à son actif. De Steven Guilbeault à Karel Mayrand, ils ont réuni plusieurs grands militants de la cause environnementale pour sensibiliser les gens de la Péninsule acadienne. L’objectif premier de l’organisme est de servir de levier pour des initiatives environnementales afin de contribuer à la transition écologique. Ils s’intéressent plus précisément aux initiatives touchant aux énergies vertes, à la question de l’autonomie alimentaire et à l’aménagement durable du territoire de la Péninsule. 

En 2016, à l’occasion du Colloque Imaginons la suite organisé par IPAA, un panel sur les énergies renouvelables a regroupé des personnes clés du domaine énergétique au Nouveau-Brunswick. Cela a été l’occasion pour les citoyens d’en apprendre davantage sur le portrait énergétique de la province, ainsi que sur les possibilités de transition vers les énergies renouvelables. Dans la même année, un Forum citoyen a eu lieu pour recenser les idées de la population. L’une des conclusions du Forum a été de promouvoir davantage le développement de serres écologiques dans la Péninsule acadienne pour favoriser une agriculture saine et des circuits courts de production. L’an dernier, à l’occasion de l’Écofestival de la Péninsule acadienne, IPAA a produit des vidéos de type vox pop pour faire parler les gens de la communauté sur divers sujets environnementaux qui leur tiennent à cœur. On pouvait entendre leur avis sur la gouvernance, la transition énergétique, le progrès, et d’autres sujets d’actualité. L’organisme tente d’impliquer les citoyens vers une transition écologique en leur fournissant des outils et des connaissances sur le sujet.

L’organisme a également effectué un travail de recensement des projets environnementaux de la Péninsule acadienne pour poser un premier diagnostic sur l’état des lieux. Ce travail a été réparti en quatre secteurs principaux, soit les municipalités (1), les organismes (2), les établissements d’éducation (3) ainsi que les entreprises et les institutions (4). Cet état des lieux, disponible sur le site web d’IPAA, sert de base à tout projet émergent dans le milieu environnemental pour aider les citoyens et les organismes œuvrant dans le milieu à créer des liens entre eux et à utiliser les ressources déjà existantes. 

C’est dans cet état d’esprit qu’IPAA a mandaté Cotnoir Consultation, en collaboration avec le CIRADD, à un projet de diagnostic énergétique de la Péninsule acadienne. Ce projet pourra servir de base aux initiateurs de projets d’énergies renouvelables dans la Péninsule acadienne en plus de contribuer au plan de descente énergétique d’IPAA.

Les liens entre les organismes travaillant sur une même cause sont importants puisqu’ils permettent de partager et diffuser les connaissances en donnant une plus grande ampleur à la transition écologique. 

Et vous, est-ce que vous osez imaginer le monde autrement? 

Lucille Doiron
Chargée de projet – Cotnoir Consultation

Crédit Photo : Imaginons la Péninsule acadienne autrement