Le rapport de développement durable, un gage de crédibilité

  • On 10 décembre 2017

Si une entreprise vante les mérites de sa démarche de développement durable devant la place publique, comment lui faire confiance? Comment savoir si sa politique est réellement appliquée? Pas toujours facile de répondre à ces questions.

Nous ne pouvons pas le nier, il y a plusieurs entreprises qui entament une démarche de développement durable dans l’unique but de bien paraître. Ici, l’intérêt premier est de mettre en place une façade chancelante pour tenter d’améliorer son image de marque.

Bien évidemment, une telle stratégie est à éviter. Les risques d’influencer négativement la réputation de l’entreprise sont beaucoup trop élevés. Une réputation demande des années à se construire, alors qu’elle peut s’écrouler en l’espace de quelques secondes.

Si une entreprise souhaite s’engager concrètement dans une démarche de développement durable, elle doit le faire pour les bonnes raisons. Et, la raison principale est de vouloir devenir une entreprise économiquement viable respectant ses parties prenantes et les capacités environnementales.

Il y a des indices pouvant nous permettre d’accorder une certaine crédibilité à une démarche de développement durable d’une entreprise. Pour évaluer la volonté d’une entreprise à s’efforcer de changer le monde pour le mieux, nous devons nous attarder à la communication autour de sa démarche et de ses actions posées.

Est-ce que sa politique de développement durable est affichée sur son site web? Avons-nous accès à ses enjeux et à ses objectifs? Est-ce que la politique présente un échéancier (par exemple, politique 2017-2020)? Y a-t-il mention d’un plan d’action accompagnant la politique? Est-ce qu’il y a une description de la portée et du responsable de la démarche?

Si la réponse à ses questions est « non », c’est mal parti… Mais, par-dessus tout, ce qui permet de déterminer la crédibilité d’une démarche de développement durable, c’est le rapport annuel de développement durable. Ce dernier expose l’avancée des objectifs que l’entreprise s’est dotés.

Ce rapport est même plus important que la politique en tant que telle. Une politique sans document décrivant sa progression n’est qu’une coquille vide n’ayant aucun sens. Qu’est-ce qui nous indique qu’il y a une réelle mise en œuvre de la démarche? Qu’est-ce qui nous indique que ce n’est pas qu’un simple bout de papier pour faire joli?

La publication annuelle d’un rapport est primordiale et même obligatoire dans une démarche de développement durable. Sans rapport, rien ne nous informe des efforts réalisés par l’entreprise pour atteindre ses objectifs fixés dans sa politique. Sans rapport, la probabilité de faire face à de la mascarade écologique, communément appelée du greenwashing, est haute.

Ce rapport permet aux parties prenantes de l’entreprise de constater le chemin parcouru, année après année, face à la démarche pour tendre vers la durabilité économique, sociale et environnementale. Dans ce rapport, chaque objectif de chaque enjeu doit être traité et documenté.

Pour l’entreprise elle-même, il s’agit d’un exercice de rétroaction essentielle pour évaluer ses progrès. En effet, ce rapport doit inclure des indicateurs de performance pertinents, clairs, fiables, exhaustifs et comparables d’une année à l’autre afin d’analyser si les actions posées ont les effets escomptés.

À titre d’exemple, si la politique fait mention d’un objectif de réduction de la consommation d’électricité de l’entreprise, il doit y avoir une section du rapport décrivant les actions faites pour atteindre ce but et, surtout, un indicateur de suivi. Idéalement, chaque enjeu possède sa mesure. Dans le cas présent, les relevés du fournisseur d’électricité sont l’indicateur parfait pour juger de l’avancée de l’objectif. Que cet indicateur augmente ou diminue, il est fondamental d’inscrire les données exactes dans un souci d’honnêteté.

L’élément le plus important lors de la rédaction de son rapport annuel de développement durable est la transparence. La transparence est le mot d’ordre! Une entreprise qui n’a rien à cacher est une entreprise n’ayant rien à se reprocher.

Une belle démonstration d’un rapport annuel de développement durable est celui de l’entreprise québécoise Cascades. Vous êtes invité à suivre ce lien pour aller le consulter. Un rapport en ligne interactif démontrant avec des graphiques et des explications les efforts réalisés par l’entreprise pour l’atteinte de ses objectifs.

Et, le rapport de développement durable de Cotnoir Consultation dans tout ça? Il est en cours de rédaction! Vous y aurez accès en début d’année sans faute! C’est un rendez-vous!